L’irresponsabilité récompensée

Marc FaberPendant la plus grande partie de l’histoire de l’humanité, les dirigeants qui étaient en position d’exercer le pouvoir étaient responsables de leurs actes. S’ils faisaient la guerre ou devaient défendre leur territoire contre des envahisseurs, ils y perdaient souvent leur vie, leur territoire, leur armée, leur pouvoir et leur couronne. Je ne nie pas que certains étaient irresponsables mais en général ils étaient pleinement conscients de devoir répondre de leurs actes et, par conséquent, ils agissaient de façon responsable.

Le problème auquel nous devons faire face aujourd’hui est que nos responsables politiques et chefs d’entreprise ne sont pas tenus pour responsables de leurs actes. L’économiste Thomas Sowell le résume bien : “Il est difficile d’imaginer une façon plus stupide ou plus dangereuse de prendre des décisions que de mettre ces décisions entre les mains de personnes qui n’en tireront pas les conséquences en cas d’erreur”.

Lorsque les responsables politiques ou les décideurs économiques échouent, le pire qui puisse leur arriver est de ne pas être réélus ni renouvelés. Ils deviendront par la suite lobbyistes, conseillers ou consultants, donnant des conférences, gagnant ainsi de fortes sommes en plus de leur pension.

Marc Faber

Ce contenu a été publié dans Economie, Politique, Sociologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.