Publié le

Les assureurs américains constatent une hausse de la mortalité suite à la vaccination

3 revues prestigieuses sonnent l’alerte sur les vaccins à ARN messager :

La revue Scientific Reports, l’une des plus importantes revues en libre accès de la planète, a montré que le nombre d’appels d’urgence pour des arrêts cardiaques ou des syndromes coronariens aigus était significativement associé aux injections.

Une étude publiée en juin dans The Lancet  admet qu’un « risque accru de myocardite ou de péricardite a été observé après la vaccination par l’ARNm du COVID-19 et était le plus élevé chez les hommes âgés de 18 à 25 ans après une deuxième dose du vaccin ». 

JAMA, la revue éditée par la très sérieuse association de médecine américaine, a observé une augmentation significative du risque d’hospitalisation pour des thromboses, des problèmes de coagulation et des troubles vasculaires cérébraux après la vaccination à ARN messager.

Publié le

Le petit oiseau peut enfin sortir de sa cage

Elon Musk vient de racheter Twitter. Enfin la liberté de parole est retrouvée au grand dam des partisans de la pensée unique.

« La liberté d’expression est le fondement d’une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où sont débattues les questions vitales pour l’avenir de l’humanité », a déclaré M. Musk. « Je veux aussi rendre Twitter meilleur que jamais en améliorant le produit avec de nouvelles fonctionnalités, en rendant les algorithmes open source pour augmenter la confiance, en vainquant les robots spammeurs et en authentifiant tous les humains. Twitter a un potentiel énorme – je suis impatient de travailler avec l’entreprise et la communauté des utilisateurs pour le débloquer. »

Idriss Aberkane chez Bercoff

Publié le

Encore une petite dose (de mensonges) Mr Véran ?

Quand le ministre nous joue du pipeau …

Le Parlement européen, sur base des rapports de l’Agence européenne du médicament, atteste qu’au 18 septembre 2021, il y avait 5.000 décès, 75.000 effets secondaires graves et plus d’un million d’effets secondaires imputables à la vaccination. Monsieur Véran est très mal informé !

Publié le

De la servitude consentie à la fabrique du consentement.

De La Boétie à Edward Bernays (Propaganda).

Edward Bernays est le neveu de Sigmund Freud. Dans son « Propaganda », livre publié en 1928, il nous décrit les techniques de manipulation des masses en démocratie. Ces techniques sont encore utilisées aujourd’hui notamment par la presse française dont on sait qu’elle est aux mains d’une petite dizaine de milliardaires. Vous pouvez lire à ce sujet l’ouvrage de Noam Chomsky qui nous propose dans « La Fabrication du consentement » des « outils d’auto-défense intellectuelle contre le discours dominant ».

… Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique affirme que les médias sont indépendants, déterminés à découvrir la vérité et à la faire connaître ; et non qu’ils passent le plus clair de leur temps à donner l’image d’un monde tel que les puissants souhaitent que nous nous le représentions. Ceux qui dirigent les médias crient haut et fort que leurs choix éditoriaux sont fondés sur des critères impartiaux, professionnels et objectifs – ce que cautionnent les intellectuels. Mais s’il s’avère effectivement que les puissants sont en position d’imposer la trame des discours, de décider ce que le bon peuple a le droit de voir d’entendre ou de penser, et de « gérer » l’opinion à coups de campagnes de propagande, l’idée communément acceptée du fonctionnement du système n’a alors plus grand-chose à voir avec la réalité … (Noam Chmosky)

Ci-dessous une interview de Michel Onfray sur le sujet.

Publié le

Victor Hugo – Détruire la misère (1849)

Un texte criant de vérité et d’actualité !

« Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les  dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés.
La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première.
La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres.
Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »

Dom Helder Camara