En Espagne, le soleil n’est plus gratuit

Le gouvernement espagnol fait du rétro-pédalage.

Panneaux solairesLe gouvernement conservateur du Premier ministre Mariano Rajoy vient de faire voter une loi instituant une taxation sur la production d’énergie solaire des ménages et des entreprises. Les écologistes estiment que cette nouvelle taxe vise à favoriser les grandes compagnies d’électricité. Une pétition a déjà recueilli 188.000 signatures, pour tenter de convaincre le gouvernement de faire marche arrière. Quand on sait que la facture énergétique est l’une des principales charges de l’économie espagnole, cette décision semble particulièrement inopportune.

Ce contenu a été publié dans Ecologie, Economie, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.