Ukraine : Je suis dérouté ! Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

par le journaliste britannique Neil Clark.

Neil ClarckExcellent papier de Neil Clark. Ce qui est énorme dans l’affaire ukrainienne, c’est qu’il n’y a pas seulement une propagande à démonter, mais 2 (du même coté), car les mêmes évènements se passent à 2 mois de distance, mais avec 2 gouvernements différents, “le méchant” puis “le gentil”…

Je suis dérouté. Il y a quelques semaines, on nous disait en Occident que les gens qui occupaient les bâtiments administratifs en Ukraine – c’était bien. Ces gens, nous disaient nos leaders politiques et observateurs médiatiques éminents, « protestent pour la démocratie ».

Le gouvernement des États-Unis avait alors mis en garde le pouvoir ukrainien sur l’emploi de la force contre ces « protestataires démocrates » – même alors, comme nous avons pu le voir, que certains d’entre eux étaient des néo-nazis qui jetaient sur la milice des « cocktails Molotov », détruisaient des monuments et incendiaient des bâtiments publics.

Aujourd’hui, à peine quelques semaines plus tard, on nous dit qu’à l’inverse, les gens qui occupent des bâtiments administratifs en Ukraine n’ont rien de « protestataires démocrates », mais qu’ils sont des « terroristes » ou des « combattants ».

Pourquoi est-ce que prendre le contrôle de bâtiments administratifs était-ce « bien » en janvier et devenu « très mal » en avril ? Pourquoi est-ce que l’emploi de la force contre les protestataires était parfaitement inadmissible en janvier, mais acceptable aujourd’hui ? Je me répète : je suis dérouté. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ?

Lire la traduction de cet article : http://www.les-crises.fr

Ce contenu a été publié dans Droits de l'Homme, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.