Publié le

Les assureurs américains constatent une hausse de la mortalité suite à la vaccination

3 revues prestigieuses sonnent l’alerte sur les vaccins à ARN messager :

La revue Scientific Reports, l’une des plus importantes revues en libre accès de la planète, a montré que le nombre d’appels d’urgence pour des arrêts cardiaques ou des syndromes coronariens aigus était significativement associé aux injections.

Une étude publiée en juin dans The Lancet  admet qu’un « risque accru de myocardite ou de péricardite a été observé après la vaccination par l’ARNm du COVID-19 et était le plus élevé chez les hommes âgés de 18 à 25 ans après une deuxième dose du vaccin ». 

JAMA, la revue éditée par la très sérieuse association de médecine américaine, a observé une augmentation significative du risque d’hospitalisation pour des thromboses, des problèmes de coagulation et des troubles vasculaires cérébraux après la vaccination à ARN messager.