Chypre, confiscation des dépôts et effondrement du dollar

Par Fabrice Drouin Ristori. de fr.goldbroker.com

Alors que la décision de la Troika (FMI, BCE, UE) de taxer les déposants Chypriotes a déclenché un mouvement de panique généralisé des épargnants Européens, la FED est en train au même moment d’orchestrer une manipulation à la baisse des cours de l’or et de l’argent pour tenter de maintenir la confiance dans le dollar et plus globalement l’ensemble du système monétaire.

imagesLa FED et les banquiers centraux tentent de prévenir une fuite massive des déposants/épargnants vers l’or physique.

Qui peut décemment et logiquement expliquer ce mouvement de baisse des cours de l’or et de l’argent alors qu’un bankrun généralisé est en train de se produire en Europe ? c’est impossible à comprendre sauf à reconnaitre qu’une manipulation des cours existe comme le démontre le Gold Anti Trust Action Committee depuis plusieurs années.

Combien de temps encore les médias et les autorités de surveillance vont-ils ignorer ce scandale de la manipulation des cours de l’or et de l’argent ?

Le scandale du Libor a déjà prouvé le niveau insensé de collusion bancaire au plus haut niveau, celui de la manipulation des cours de l’or finira par être révélé mais certainement trop tard pour permettre à la majorité des déposants de se protéger correctement.

L’inflation, permise par un système monétaire qui autorise une création monétaire sans limite, a déjà détruit silencieusement mais de manière significative le pouvoir d’achat des épargnants.

– Le dollar a perdu plus de 90% de son pouvoir d’achat depuis 1913.

– Le cours de l’or a été multiplié par plus de 44 depuis la fin de la convertibilité du dollar en or décidée par le Président US Nixon le 15 Aout 1971. C’est en réalité le pouvoir d’achat du dollar qui s’est effondré d’autant depuis 1971.

L’amnésie globale et l’ignorance des masses quant au fonctionnement du système monétaire actuel les empêchent de comprendre comment se protéger correctement de l’inflation et d’un nouveau mouvement de confiscation qui est en passe d’être érigé comme modèle de sauvetage des banques.

La manipulation du cours de l’or achève de brouiller les pistes sur comment protéger correctement son épargne.

Chypre n’est pas un cas isolé, le plan de « sauvetage » que Ron Paul n’hésite pas à qualifier de « Grand Vol Chypriote » sera appliqué à d’autres pays de la zone euro et de l’Ouest, dont les USA et le Canada, comme le confirme une résolution commune de la Banque d’Angleterre et de la FDIC.

Paul Craig Roberts, ancien sous-secrétaire d’Etat au trésor US sous Reagan, que j’avais interviewé il y a quelques mois, explique très clairement ce que la FED est en train de faire.

« La FED manipule les cours de l’or et de l’argent pour protéger la valeur du dollar. La FED créée un trillion de nouveaux dollars par an mais dans le même temps, le monde est en train de stopper l’utilisation du dollar comme monnaie d’échange et de réserve internationale. »

Pour expliquer la relation entre le dollar et l’or, et comprendre pourquoi la FED a intérêt à manipuler l’or, il faut comprendre que la valeur du dollar est fixé par la loi de l’offre et de la demande et la confiance qu’on lui accorde.

Une baisse de la valeur du dollar devrait systématiquement se traduire par une augmentation du cours de l’or. L’or agit comme un indicateur de la perte de valeur du dollar et des monnaies papier.

Or, les milliards qu’impriment la FED tous les mois représentent une offre colossale supplémentaire de nouveaux dollars. Dans le même temps le fait que progressivement des pays comme la Chine, la Russie, l’Inde, le Brésil, arrêtent d’utiliser le dollar dans leur règlement commerciaux bilatéraux, entraine une diminution massive de la demande de dollars.

Ces pays n’ont plus besoin d’acheter des dollars (baise de la demande de dollars) pour régler leurs transactions commerciales.

L’offre de dollar est rapidement en train de devenir supérieure à la demande.

Le cours de l’or devrait refléter une baisse de la valeur du dollar, mais comme il est manipulé par la FED, via différentes techniques, la majorité continue à avoir confiance dans le dollar.

Les BRICS, eux, ont parfaitement compris le système depuis longtemps et s’empressent tous les mois d’acquérir des tonnes d’or physique. Ils ignorent le cours spot de l’or “papier” et profitent de cours artificiellement bas pour accumuler de l’or physique.

Lorsque le dollar s’effondrera, la FED ne pourra plus continuer à financer le déficit budgétaire US en imprimant et saisira alors les fonds de retraites ainsi que ceux des déposants. C’est une des prévision que fait Paul Craig Roberts dans une interview qu’il a donné recemment.

Un crash du dollar ne permettra plus à la FED de maitriser les taux d’intérêts et donc la valeur des bons du Trésor US largement détenus par les banques (perçues comme solvable grâce au prix élevé des bons US qu’elles détiennent).

L’explosion de la bulle des bonds du Trésor entrainera le secteur financier et bancaire avec lui.

La FED est donc dans une situation désespérée.

Elle est coincée entre :

– l’obligation d’imprimer des milliards de dollar pour financer le déficit US.
– l’obligation d’imprimer pour maintenir les taux bas et empêcher l’éclatement de la bulle des bons du Trésor US.
– La dépréciation rapide du dollar.
– la fin de l’utilisation du dollar par de très nombreux pays pour le règlement de leurs échanges commerciaux. Fait le plus révélateur de cette tendance dont on a très peu entendu parlé, la création d’une banque centrale par les BRICS dont l’objectif n’est pas simplement de financer des petits projets de développement mais bien de sortir progressivement d’un système dominé par le dollar.

La manipulation des cours de l’or et de l’argent est une tentative désespérée des banquiers centraux occidentaux de maintenir la confiance dans la monnaie de réserve internationale et dans les autres monnaies comme l’Euro.

Cette tout récente attaque sur les cours est une stratégie visant à freiner le mouvement des masses vers l’or et l’argent. Mais à chaque correction, les BRICS, les riches investisseurs et les banquiers centraux des pays émergents dont le pouvoir financier est colossal, font l’acquisition d’or physique en anticipation de la crise massive que déclenchera l’effondrement du dollar.

Remerciements à Fabrice Drouin Ristori. de fr.goldbroker.com

Ce contenu a été publié dans Economie, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.