Belgique championne européenne de la fiscalité

Le Belge travaille jusqu’au mois d’août pour l’état. C’est seulement à partir du 8 août qu’il travaille pour lui-même.

Libération fiscale

Comme l’an passé, les «champions de la fiscalisation» – l’étude prend en compte les charges sociales patronales, les charges sociales salariales, l’impôt sur le revenu et la TVA, comparés dans 27 pays – sont la Belgique et la France. Les taux de prélèvements obligatoires y sont respectivement de 60,3 % et 56,6 %.

Ce contenu a été publié dans Economie, Politique, Sociologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.