C’est fait, la Chine deviendra cette année la plus grande économie du monde, cinq ans plus tôt que prévu !

Par Audrey Duperron le 30 avril 2014

foule-en-chineLes Etats-Unis pourraient perdre leur statut de plus grande puissance du monde dès cette année, au profit de la Chine, selon la plus grande agence de statistiques du monde.
Les données, rassemblées par l’International Comparison Program (ICP), une institution qui dépend de la Banque Mondiale, sont celles qui sont considérées comme étant les plus précises pour décrire ce qui peut être acheté avec de l’argent dans les différents pays, ce que l’on appelle la parité de pouvoir d’achat (PPA). Elle permet de comparer le pouvoir d’achat des pays entre eux, plutôt que d’avoir recours à des valorisations basées sur des taux de change volatiles par nature.

En 2005, l‘ICP estimait que l’économie chinoise ne représentait que 43% de l’économie des États-Unis, soit moins de la moitié. Mais comme l’agence a changé de méthodologie et que l’économie chinoise a crû bien plus rapidement que prévu, en 2011, les recherches ont établi qu’elle représentait 87% de l’économie des Etats-Unis. Comme le FMI estime que l’économie chinoise va encore croître de 24% entre 2011 et 2014, alors que celle des États-Unis ne se développera que de 7,6% au cours de la même période, la Chine pourrait dépasser les Etats-Unis dès cette année pour devenir la plus grande économie du monde.

Les travaux de l’ICP ont aussi permis de mettre à jour les données concernant les économies émergentes, et elles témoignent d’un bouleversement total du paysage économique mondial. L’Inde, qui était 10ème, est maintenant classée à la troisième place. La taille de son économie a presque doublé entre 2005 et 2011, et alors qu’elle représentait 19% de l’économie américaine en 2005, elle atteignait 37% en 2011. De plus, la Russie, le Brésil, l’Indonésie et le Mexique font leur entrée dans le top 12.

En revanche, le Japon et le Royaume-Uni s’éloignent davantage des États-Unis. L’Allemagne a légèrement progressé, et l’Italie s’est maintenue au même niveau. Les pays riches du monde comptent encore pour 50% du PIB mondial, alors qu’ils n’hébergent que 17% de la population mondiale.

Ce contenu a été publié dans Economie, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.