Royaume-Uni : la presse menacée par la lutte antiterroriste

La détention arbitraire du compagnon du journaliste Glenn Greenwald en vertu d’une loi antiterroriste a ému l’ensemble de la presse britannique. Elle accuse une législation qui permet de graves atteintes aux libertés individuelles.

liberté de presse

La police doit clarifier l’usage des lois antiterroristes, selon The Times. Partant de la détention de David Miranda à l’aéroport d’Heathrow, dimanche 18 août en vertu de l’article 7 de la loi antiterroriste de 2000, le journal s’interroge sur l’équilibre fondamental entre liberté et sécurité que doit assurer une société démocratique. Citant Keith Vaz, président du comité des Affaires intérieures, le quotidien s’inquiète des “nouveaux usages de la législation antiterroriste“, tout en se déclarant “intéressé de savoir comment la police justifiera l’usage d’une telle loi“.

Plus de détails ici

Ce contenu a été publié dans Droits de l'Homme, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.