Les nouvelles Formules 1 hybrides sont moins bruyantes !

Voici une comparaison de bruit entre les F1 V8 essence en 2013 et les F1 V6 hybrides 2014. Jugez vous-mêmes :

Introduits en 2006, les moteurs V8 atmosphériques de 2,4 l (2.400 cm3) disparaissent. Avec l’arrivée du V6 turbo 1,6 l hybride à injection directe d’essence, la F1 renoue avec les turbocompresseurs. Beaucoup plus petits que leurs prédécesseurs, ces nouveaux moteurs embarquent deux systèmes d’hybridation.

1. Comme c’était déjà le cas depuis 2009, quand la F1 freine, l’énergie cinétique est récupérée par un moteur-générateur électrique, qui alimente une batterie.

2. Placé sur l’axe du turbo, une autre génératrice récupère une partie de l’énergie produite par les gaz d’échappement pour la transmettre à la batterie.

Une fois stockée, l’énergie électrique peut être utilisée de deux manières :

1. Vers le turbocompresseur pour permettre à la Formule 1 d’accélérer plus rapidement, après un virage lent par exemple.

2. En ligne droite, l’électricité stockée actionne le moteur-générateur qui fourni alors 162 ch supplémentaires au V6 de 600ch.

Les nouvelles F1 consommeront environ 40% de moins qu’en 2013. Elles ne pourront embarquer que 100 kg d’essence maximum dans leurs réservoirs, contre 150 kg l’an passé. Plus lourdes, les voitures perdront plusieurs secondes au tour. Cette technologie imposera cependant un nouveau style de pilotage.

Ce contenu a été publié dans Technologie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.