L’énergie au centre de la crise : la croissance contrainte

JancoviciJean-Marc Jancovici, ingénieur français reconnu et écouté dans le domaine de l’énergie, démontait lors d’une conférence en février dernier à Bruxelles le ressort de la crise qui bouscule actuellement nos sociétés.  Statistiques à l’appui, il démontrait que l’énergie y joue désormais le rôle d’arbitre et de pivot.  Or, explique Jancovici, il y a une corrélation forte entre l’évolution de la consommation mondiale de l’énergie et le taux de croissance du PIB mondial. Il a peu à peu glissé par paliers successifs de 3,5 % / an jusqu’au milieu du siècle passé à 2 %, puis à moins de 1 % aujourd’hui. Et comme nous avons atteint un plafond et que la Chine se développe fortement, l’Europe se retrouve face à ce constat : « La croissance permanente, c’est fini. Nous entrons dans un monde à croissance contrainte. »

Extrait de la revue Renouvelle n° 52 – Jancovici

[gview file=”https://www.christiandercq.info/wp-content/uploads/2013/03/Renouvelle52-Jancovici.pdf” save=”0″]

Ce contenu a été publié dans Economie, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.