Keynes a aussi dit …

keynes

Le citoyen est triplement lésé :

1. La valeur de son épargne diminue au fil de l’inflation

2. Les taux d’intérêts servis par les banques ne compensent pas l’inflation (1,25 % sur le livret d’épargne en Belgique et 0.75% sur le livret A en France !)

3. Les barèmes fiscaux n’étant pas indexés, les revenus du travail glissent dans des tranches supérieures d’imposition chaque fois qu’ils sont indexés.

Ce contenu a été publié dans Economie, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.