Le Round-Up : un cancérigène omniprésent

Round-UpÀ quelques jours du vote des États membres sur le glyphosate (Round-Up de Monsanto considéré comme probablement cancérigène par l’OMS), des tests réalisés sur 48 eurodéputés révèlent que leurs urines contiennent un taux parfois 35 fois supérieur au seuil limite.

« Tous les participants avaient du glyphosate dans les urines, et ce, dans des proportions élevées », conclut le laboratoire Biocheck de Leipzig, qui a effectué le test sur 48 députés du Parlement européen, tous sexes et tous partis confondus. Au total, 13 pays sont représentés, dont la Belgique, la République tchèque, la France, la Hongrie, l’Espagne, la Finlande et l’Italie, entre autres.

Cette opération coup de poing, lancée par une dizaine d’eurodéputés, pour la plupart belges, dont Marc Tarabella (PS) et Bart Staes (Verts), révèle que le taux de glyphosate moyen présent dans les urines des eurodéputés est 17 fois plus élevé que la normale.

Ce contenu a été publié dans Ecologie, Politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.