2008 – Le double langage de Lippens

LippensDans le courant du mois de juin 2008, Maurice Lippens, alors président du conseil d’administration de Fortis, a utilisé un double langage quand il était question du bancassureur. En interne, il ne cachait pas son inquiétude par rapport à l’avenir de Fortis; en externe, il incitait les gens à acheter des actions.
Le 26 juin 2008, Maurice Lippens a envoyé un mail à Jean-Paul Votron, alors CEO de Fortis. “Toi et tes équipes (et peut-être moi également…) allons devoir faire face, dans les prochaines heures, à des questions énormes et existentielles pour l’avenir de Fortis”, dit-il. Avant de continuer, plus loin, sur le même ton. “(…) l’attention devrait uniquement être le sauvetage de Fortis”.
Le lendemain, le 27 juin, il n’était plus vraiment question de panique et de sauvetage. Au cours d’un entretien avec un journaliste du programme Terzake, sur la VRT, Maurice Lippens tentait plutôt de rassurer le marché et les actionnaires.
A propos de la reprise d’ABN Amro, Maurice Lippens était toujours optimiste. Et en guise de conclusion, le président du conseil d’administration de Fortis fut très clair: “je dirais: Mesdames et messieurs, investissez aussi vite que vous le pouvez”.

Détails sur : L’Echo

Ce contenu a été publié dans Economie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.