Vois sur ton chemin (les choristes – 2004)


“Bonheurs enfantins
Trop vite oubliés, effacés,
Une lumière dorée brille sans fin
Tout au bout du chemin…”

Ce contenu a été publié dans Musique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.